MODICARE PROGRAM
(MOVEMENT DISORDERS CARE AND REHABILITATION )

GENERALITES SUR LA MALADIE DE PARKINSON

La maladie de Parkinson, décrite par James Parkinson en 1817, est une maladie neurologique chronique dégénérative. Elle fait partie du groupe de maladies appelées mouvements anormaux. Elle est due à une perte progressive de certains neurones du cerveau, riche en Dopamine, notamment d’une région appelée Locus Niger. Cette dégénérescence est à l’origine d’une diminution de la dopamine dans le cerveau et responsable de troubles divers : mouvements ralentis et rares, facies figé, tremblements, rigidité, troubles mictionnels, troubles du langage,
troubles du sommeil, troubles intellectuels entre autre. La maladie débute habituellement entre 45 et 70 ans avec une évolution de plus en plus handicapante dans le temps. Il n’existe pas aujourd’hui de traitement curatif mais la prise en charge permet de corriger les symptômes, de ralentir l’évolution et d’améliorer grandement la qualité de vie des patients et de l’entourage familial.

LA PROBLEMATIQUE DE LA MALADIE DE PARKINSON AU CAMEROUN

Les données épidémiologiques concernant la maladie de Parkinson au Cameroun sont rares. Les patients atteints sont souvent victimes de stigmatisation et sont socialement isolés. Les familles, et plus généralement la société tant
a considérer ces patients comme auteurs d’actes de ’’sorcellerie’’ ou victimes de ‘’malédiction’’. L’accès aux soins constitue l’autre grande difficulté. S’Il existe bien des professionnels de santé spécialisés, ceux-ci sont en nombre restreint. On ne dénombre qu’une vingtaine de neurologue dans tout le pays, presque tous localisés dans les 2 grandes villes : Yaoundé et Douala .Par ailleurs, la rééducation fonctionnelle et les autres soins paramédicaux, pourtant essentiels, demeurent le parent pauvre de la prise en charge. Ces soins sont très peu prescrits, et les professionnels de santé qui les dispensent sont très peu formés à cette prise en charge. A côté de cela, le niveau de vie qui est relativement faible ne permet pas aux patients ayant la chance d´être diagnostiqués de bénéficier des traitements existants.

LE PROGRAMME MODICARE

OBJECTIF GENERAL :
Améliorer de la prise en charge et l’accès aux soins des patients atteints la maladie de Parkinson et des mouvements anormaux au Cameroun.
OBJECTIFS SPECIFIQUES :
1- Organisation de campagnes de sensibilisation auprès des populations et des pouvoirs publics afin de sortir la maladie de Parkinson de l’ombre et mobiliser toutes sortes de ressources pour organiser efficacement la lutte contre cette maladie au Cameroun.
2-Mise en place et formation d’équipes de proximité constituées de thérapeutes et de bénévoles spécialisés dans la prise en charge, la réhabilitation et l’accompagnement des patients atteints par la maladie de Parkinson et les mouvements anormaux dans les 10 régions du Cameroun.
3-Facilitation de l’accès aux soins par la mise en place d’un centre de prise en charge Parkinson Cameroun à but social.